Chroniques ordinaires d'une bestiole extra-ordinaire

(mes)aventures d'une jeune maman

28 septembre 2011

Lis Chamelle, lis !

art iatmul sepik

 

Après ma grande période de silence pour cause de DévorageIntensifdeLivres, je suis de retour pour coucher ici mes impressions sur mes dernières lectures.

Toutes ne furent pas formidables, et comme je suis une chamelle je préfère attaquer d'emblée avec ma déception du moment :  LeClèvesdeDarrieussecq .

Elle a sans doute une plume bien particulière Marie Darrieussecq et c'est sans aucun doute ce qui fait que du lecteur au vendeur en passant par le journaliste, tout le monde  parle DuDarrieussecq comme du messie. Je n'avais jamais lu aucun de ses romans, je me suis lancée donc avec Clèves. Ok y a un style. Mais quand le style ne fait aucune place au récit y a surtout un problème. Oui, on comprend la mise à distance de la narratrice. Oui, on conçoit une écriture breve, des phrases incisives sans apparents connecteurs logiques. Mais quand s'attache-t-on aux personnages ? Le style tourne à la recette et finit par dégouter ; du cul, du glauque, du cru et voilà comment je finis pas un livre.

Et puis j'ai fait dans la lecture de distraction. Et j'ai été agréablement étonnée en me plongeant dans le très connu : Le mec de la tombe d'à côté. L'écriture y est simple sans tomber dans le simplisme, le ressort dramatique a un vrai goût de déjà-vu (ils sont différents mais ils s'aiment envers et contre tout) tendance sérieB. Mais on y retourne avec plaisir et on ferme le livre avec un sentiment de satisfaction bien réel.  En revanche la suite de ce roman : Le caveau de famille est un peu moins bien. Disons que je le classerai dans la catégorie LecturedeDistraction - option JeTueleTempsdansLeBus !

Je finirai par une note positive avec  la palme du roman de cette rentrée qui revient à mon sens à l'excellent policier de Xavier-Marie Bonnot : Le pays oublié du temps.  Un roman où il est question d'ethnologie, de trafic d'art, de grandes découvertes, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée et du milieu marseillais. Le tout est hyper bien mené, emporté par un rythme soutenu sans être fatiguant. Le style est simplement efficace ; servant l'énigme en se faisant discret, et le tout est richement documenté. Un bémol ? : l'énigme se dénoue quelques petites pages avant que le protagoniste ne le fasse lui-même.

Je file ma phase boulimique n'est pas terminée ; j'ai Purge qui m'attend !

Posté par la chamelle à 21:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Pour Darrieussecq, vu l'intrigue, je n'ai pas eu envie de lire Clèves. Mais... essaie Mal de mer, dont l'écriture colle extrêmement bien au sujet. Et puis, j'avais adoré Le Bébé avec son fantasme d'écrire un jour une histoire pour enfants où on trouverait la phrase suivante :"Et Dieu leur apparut alors sous la forme d'un lapin blanc".

    Posté par laloutre, 29 septembre 2011 à 19:38
  • alors si c'est la Loutre qui le dit je vais peut-être pas bouder Mme Darrieussecq définitevement ! pour autant j'ai un autre de tes conseils à suivre plus vite : l'Antigone de Bauchau

    Posté par la Chamelle, 29 septembre 2011 à 22:07

Poster un commentaire