Chroniques ordinaires d'une bestiole extra-ordinaire

(mes)aventures d'une jeune maman

07 novembre 2010

C'était mieux avant ... ?!

L'autre jour, en bout de caisse chez Ik--, je me laisse absorber par une de mes rêveries favorites ; imaginer la vie des gens qui m'entourent et que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam.

J'adore faire ça. Dans les supermarchés quand on poireaute en caisse. Dans le métro (ce qui me vaut à chaque fois des remarques excédées de Chérinounet : "arreteeee de regarder les gens comme ça bordel !"). Au resto en amoureux (remarques toujours excédées du chéri qui se demande pourquoi on dîne en amoureux si c'est pour que je regarde tous les gens autour de nous). Au ciné. Chez le médecin etc.

Bref, me voilà donc l'autre jour coincée en bout de caisse, à regarder défiler à vitesse grand V les clients des caisses automatiques juste à côté de moi.

Parenthèse "humeur de chamelle" ; je refuse catégoriquement d'utiliser ces bazars, bien que jouer avec la douchette pour scanner les codes de barre me fasse terriblement envie.  Ca me rappelle quand on jouait à la marchande avec ma soeur avec une carte téléphonique qu'on glissait dans les fentes d'un vieux tiroir de buffet: "biiip, vous pouvez faire votre code madame, ça fera 125 francs" (merde je viens de voir que dans la même phrase je parle de carte téléphonique et de francs ; merde, re-merde, ch'suis une vieille maintenant !). 

Bref, bref, les traîtres de la caisse automatique défilaient à vitesse intersidérale tandis que nous nous traînions (comme toujours hein?!) un boulet...  Donc je me mets à imaginer la vie supposée des gens.

Derrière moi un petit couple de mignons. Je décide qu'ils sont ici pour équiper leur 1er appart' en tant que propriétaires. Sûrement un joli trois pièces en centre-ville, quartier historique, près du musée, du jardin des plantes ou peut-être de la cathédrale (oui, oui je vais loin dans l'imaginaire). Sans enfants, mais cela ne devrait plus tarder, la fille en a déjà très envie et lui maintenant se sent prêt à céder. Ils chuchotent, rient, se lancent des regards complices.

Et là, bam ! fin de la rêverie. Un choc. 

Leur vie a l'air super, un peu comme un film avec Juliette Binoche (oui, bon je connais pas vraiment la filmo de Juliette Binoche mais j'trouve qu'elle a une tête et un nom à faire des films où sa vie est génialement lisse et parfaite) mais pourquoi ce couple a-t-il une vie géniale  ? 

Parce qu'ils ont pas d'enfants. 

...

Roooooooohhh, quelle horreur !!! Erreur, bug du sytème maternel !!! Mayday, mayday !!!

Je l'ai pas pensé. Je l'ai pas pensé. Et merde, si, je l'ai pensé ... pas longtemps promis. Un quart de seconde. C'est pas beau, c'est pas beau, c'est pas beau. 

Mais j'avoue, parfois, je me dit "aaah, c'était bien avant" ... et puis ... je réfléchis, j'essaie de me souvenir comment c'était avant, je ne me souviens plus vraiment et finalement je me dis que c'était un peu vide de sens non ?!!  Et c'est bien pour ça qu'on l'a voulu ce Crapouillou. Et même qu'on a bien fait, sans l'ombre d'un doute...Mais quand même, Juliette Binoche quand elle a ses gosses dans les pattes elle est bien contente de respirer un peu parfois hein ?!

 

Posté par la chamelle à 19:12 - Un oasis de blablas - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

  • Excellent! T'as bien fait de revenir toi!
    Bon moi j'ose penser pareil que toi tous les jours! Sauf que je ne m'autocensure pas, résultat parfois je le dis et j'ai même pas honte (bon pas devant les enfants quand même, t'es fou toi!) Je suis une mère indigne!
    D't'façon Juliette Binoche, c'est comme Brad et Angelina, c'est facile d'avoir des gosses quand t'as des nounous à domicile et des femmes de ménage hein? C'est pas la vraie vie ça!
    Et pour Ikéa, j'ai même pas honte de dire que je prends TOUJOURS la caisse qui trace! Mimilady, plus vite que l'éclair, pas une minute à perdre!

    Posté par Mimilady, 07 novembre 2010 à 22:11
  • au pays de la parentalité les doigts dans le nez on a : la nounou , la femme de ménage,la cuisinière(quand tu veux changer de soupe ;.)) et puis l'esthéticienne, la coiffeuse aussi ...

    Posté par la Chamelle, 07 novembre 2010 à 23:14
  • Le flou

    Moi aussi, la vie avant, c'est tout flou. La seule chose dont je me souvienne, c'était qu'avant, quand j'étais étudiante, tout était simple et facile : j'avais une collection de gentils garçons, plein de kilos et de responsabilités en moins et j'a-do-rais garder les enfants des autres ! Mais bon, finalement, même si parfois, on voudrait un peu plus d'air autour de soi pour se sentir bouger un petit peu, les enfants, ça vous meuble joliment l'espace. Et ça vous pousse à faire plein de choses que vous n'auriez pas faites.
    Quant à Juliette, sa filmographie impressionnante ne montre qu'une chose : qu'elle est loin d'avoir une vie lisse et parfaite. Elle a tant de choses à exprimer que derrière le sourire zen Lancôme, il doit y avoir de drôles de fêlures et des blessures proches des nôtres.

    Posté par laloutre, 08 novembre 2010 à 21:40

Poster un commentaire